George Kiess, auteur Occitan

Premier projet associatif soutenu, destiné à être porté au grand public : le nouvel essai historique de George Kiess, traitant de la non-présence Templière au château d'Albezuno (devenu "le Bézu"), du retour en 1242, trois semaines après les fêtes de Saint JEAN, des chevaliers Faydits en leur fief, et du procès ayant opposé localement Bernardus SISMUNDI (francisé en Sermon) au frère STEFANUS, praeceptor de la Maison de la Milice du Temple de "Campanha" expulsé des lieux manu militari : « Il y 750 ans, Bernard Sismundi revient d'exil, pour cause de "faïdimentum". Avec lui, XII cavaliers et CC (200) fantassins. Ils arrivent par Bugarraz, prennent le château d'Albezuno, et dans la lancée, s'emparent par la force du fort templier de Campanha. Le frère Stefanus, le donat Arnaudon, et les hommes, malnemés, sont expulsés, les portes de la barbacane fracassées à la hache... »

Les Seigneurs d'Albezuno et les Templiers n'étaient pas amis à cette date !

Trailer vidéo "Templiers du Haut Razès & Seigneurs du Bézu" :

http://www.hor-online.com/video-66-templiers-du-haut-razes-and-seigneurs-du-bezu.html

En 1148, cet "Ordre" nouveau des "Pauvres Chevaliers de la Milice du Christ", né moins de vingt ans auparavant au Concile de Troyes, le jour de la St Hilaire de l'an 1129, acquiert de plein droit le "Domaine de Campanha", aujourd'hui : "Campagne sur Aude", qui appartenait au vicomte Roger Trencavel de Carcassonne.

Près d'un siècle plus tard, en plein tourbillon intégriste du pouvoir politico-religieux, les "Bons Chrétiens" ou "Croyants dissidents", chercheurs de vérité, se cachent, s'enfuient, ou sont mis à mort sous la torture et le feu exterminateur de "l'Amour de Dieu".

Les événements relatés par George Kiess se situent en 1242-1243, près d'un siècle après l'installation des Templiers à Campanha. Nous sommes dans les temps de la foudroyante reconquête (selon Jean Duvernoy) des seigneurs du pays, moins de deux ans avant l'holocauste de Montségur qui se préparait. En cette même année, le comte de Toulouse commença la guerre contre le Roy des François (Franks).



Ce témoignage d'archive est composé d'un long rouleau, 120 cm sur 16 cm de large en moyenne, composé de trois parchemins cousus les uns à la suite des autres, le dernier formant la conclusion prononcée par le tribunal. À la suite de ces événements, l'on est surpris de constater que les Templiers ne disent mot, ne bougent pas... Pendant une année entière, plus rien... Mais, au cours de l'été 1243, presque un an jour pour jour après ces faits, les Templiers qui refusaient de tourner leurs armes contre d'autres "chrétiens", font enfin volte-face. Ainsi donc, Bernard Sismundi de Albezuno et Bernard Hotoni de Aniorto sont informés qu'ils font l'objet d'une procédure en justice et se trouvent de ce fait sommés à comparaître. À la suite de plusieurs renvois et autres rebondissements, d'allégations contradictoires et souvent non étayées solidement, les Templiers exhibent leur titre de propriété datant de près d'un siècle déjà. Le tribunal conclut en faveur de ces derniers qui recouvrent leurs biens...



Recherches archivistiques : George Kiess
Transcription : Jean Duvernoy
Traduction : Marcel Boulbes
Ajustements complémentaires : Robert Vinas, George Kiess

 
   --------------------------------------------------------------------------------



" Les "Cathares" ??? NON, les "BONS CHRÉTIENS", selon leur propre choix. " George Kiess.

« À savoir que ce terme "CATHARES" [kata:ʀ, homonyme "catarrhe" emprunté du latin médiéval cathari] a été INVENTÉ par Augustin d'Hippone dans ses écrits "De haeresibus ad Quodvuldeus", et employé en Germanie par l'abbé Eckbert von Schönau dans "Sermones adversus catharos" (Éd. la Bibliotheca Patrum de Cologne, XII, p. 898) pour désigner celles et ceux, HÉRÉTIQUES à la "Sainte Église" des "katholikos" établie à Rome, c'est-à-dire que, très précisément, le mot "cathares" a été utilisé ironiquement par les ENNEMIS de cette spiritualité, et ce n'est que contemporainement, durant les années 1960-1965, qu'il est repris, adopté et propagé à tout va. Il serait donc grand temps de ré-employer les mots authentiques, et non ceux des katholikos désireux POLITIQUEMENT de faire tomber dans l'oubli le fait réel que leur SECTE s'est acharné à traquer, persécuter, et assassiner par dizaines de milliers les BONS CHRESTIANS : celles et ceux restés au plus près du CHRISTIANISME PRIMITIF, ce ce que l'on nomme également LA GNOSE, et qui, au grand jamais, n'auraient osé s'autodésigner de ce terme ! De plus, dans le texte fondateur de la "Chanson de la Croisade", il est écrit en toutes lettres que les troupes d'assassins fanatiques, après avoir exterminé le 22 JUILLET 1209 plus de 20.000 personnes - hommes, femmes, enfants - à Béziers, se rendent dans l'actuel département de L'AUDE, à COUSTAUSSA, entre ARQUES et COUIZA, tout près de RHEDAE (RENNES-LE-CHÂTEAU), pour aller attaquer LES ALBIGENS = les Bons Chrestians d'ALBEZUNO, l'ancienne dénomination du BÉZU, avant de rejoindre leur destination de PUIVERT. Absolument rien à voir donc avec la diversion "historique" mensongère traitant de la ville d'Albi, bien trop éloignée, compte-tenu de ce texte précieux de la "Chanson de la Croisade", précisant bien que ces "Albigeois" là étaient PROCHES de COUSTAUSSA, sur la route de PUIVERT. » Philippe Pigot. 


      

« Après de longues années de recherches historiques et de vérifications appronfondies, George KIESS nous relate l'histoire de l'Ordre du Temple et de ses activités en Terre Sainte, loin des idées reçues et des images d'Épinal véhiculées par la plupart des livres et autres films. Comme à son habitude, il s'en tient aux faits, au risque parfois de déplaire à certains nostalgiques romantiques des chevaliers aux Blancs Manteaux. Beaucoup vont s'instruire, d'autres seront bousculés dans leurs certitudes.Ce pavé de 540 pages est du "lourd" au sens propre comme au figuré, incontournable pour ceux qui s'intéressent à la véritable histoire des Templiers. »

Se procurer TEMPLIERS, TEMPLIERS, Recherches d'Authenticité : 
https://www.amazon.fr/TEMPLIERS-Recherches-dauthenticit%C3%A9-George-Kiess/dp/2953380132/



 

 



Les réactions

Avatar joelle bare-lesven

EXELLENT ARTICLE 

 

Le 17-04-2018 à 16:38:33

Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Dons
Livre d'or

Dernier message :

Merci à vous pour ce merveilleux moment, cette soirée fut géniale ! Merci pour l'organisation, vivement la prochaine ....

par Jean-Marie Gilbert Crowin

Aller sur le livre d'or